Historique

 

La Confrérie pour les défunts, placée sous le vocable Notre-Dame du Suffrage, a été fondée le 22 avril 1682 par le Cardinal Le Camus, évêque de Grenoble, qui l’avait établie pour le soulagement des âmes du Purgatoire, à la demande de « Messire François Cambert, prêtre et chanoine de l’église collégiale et chapelle royale Saint André ».

Ayant perdu ses titres à la Révolution, la confrérie fut rétablie à Saint-André au début du XIXe siècle et affiliée à l’Archiconfrérie du Suffrage érigée à Rome, par un rescrit du bienheureux pape Pie IX, en date du 7 mai 1847, promulgué à la demande de Mgr de Bruillard évêque de Grenoble.

Le règlement de 1890 précise que l'on peut inscrire aussi bien des vivants que des défunts, ce qui reste toujours d'actualité.

La Confrérie compte à ce jour 70 confrères inscrits depuis le 14 septembre 2008, ainsi qu'un nombre beaucoup plus important de défunts inscrits au nécrologe.

Les confrères se réunissent chaque lundi dans la Chapelle du Suffrage pour prier le chapelet et chanter la messe de Requiem pour le repos des âmes du Purgatoire.

Le premier mardi de chaque mois, les confrères sont invités à entendre la messe qui est célébrée à l'autel du Suffrage pour les membres vivants et défunts de l'oeuvre.

 

Nos coordonnées :

Collégiale Saint André

Place Saint André
38000 GRENOBLE

Cure de Saint André

6 rue Hector Berlioz
38000 GRENOBLE

Nous localiser :

Nous contacter :

Our website is protected by DMC Firewall!