Les Confrères

Les confrères doivent mener une vie chrétienne édifiante, se ressouvenir de la mort pour s’y préparer, se souvenir aussi des âmes du purgatoire pour les secourir. Ils sont invités à se confesser chaque mois, à participer aux activités de la Confrérie et à se porter mutuellement dans la prière. Comme l’église nous le rappelle la prière du chapelet, la pratique de l’oraison ainsi que l’assistance régulière à la messe durant la semaine leur sont vivement recommandées.

 

 

Les membres de la Confrérie peuvent gagner une indulgence plénière :

 

  • le jour de leur réception dans la Confrérie
  • in articulo mortis (à l’article de la mort)
  • le jour de la Toussaint
  • le premier mardi de chaque mois
  • le jour de la Nativité de Notre-Dame (8 septembre)
  • chaque jour durant la neuvaine des morts (du 3 au 11 novembre inclus)



Les membres de la Confrérie bénéficient à perpétuité :

  • de la prière de leurs frères
  • de la célébration de deux messes pour le repos de leur âme après leur rappel à Dieu
  • de toutes les messes célébrées pour les membres vivants et défunts chaque 1er mardi du mois.

 

La cotisation annuelle proposée à chaque membre est fixée à 20 euros. Pour l'inscription des défunts, l'offrande proposée est l'équivalent d'un honoraire de messe.

Il est possible de confier à la Confrérie des intentions de messes, neuvaines ou trentains grégoriens.

Au moyen de cette œuvre magnifique, il nous est donné de nous inscrire dans une chaîne de prière qui se perpétue à Grenoble depuis le 17e siècle, et qui est particulièrement liée au siège apostolique depuis son affiliation à l'Archiconfrérie romaine, en date du 7 mai 1847, par le Bienheureux Pape Pie IX.

La confrérie du suffrage est un moyen concret de vivre ce mystère de la communion des saints, qui est au cœur de la vie de l’Eglise.

La miséricorde de Dieu est infinie : pour y accéder, nous devons utiliser les moyens que l’Eglise met à notre disposition.

Dans le livre des Machabés nous lisons cette belle citation reprise dans la messe des morts :

"En ces jours-là, le vaillant Judas Machabé ayant fait une collecte, recueillit la somme de 12000 drachmes, il l’envoya à Jérusalem pour offrir des sacrifices pour les péchés des morts."

C’est une sainte et salutaire pensée de prier pour les morts, afin qu’ils soient délivrés de leurs péchés.

 

Nos coordonnées :

Collégiale Saint André

Place Saint André
38000 GRENOBLE

Cure de Saint André

6 rue Hector Berlioz
38000 GRENOBLE

Nous localiser :

Nous contacter :

DMC Firewall is a Joomla Security extension!