Commentaire liturgique

En quoi donc sont justes les jugements de Dieu ? En ce sens que c'est par le labeur et les tribulations qu'on parvient à la céleste récompense. De même qu'est attribuée, par le jugement des hommes, aux athlètes qui combattent, la couronne d'un prix, de même est décernée par le jugement de Dieu, aux chrétiens qui luttent, la palme de la victoire. « A celui qui est vainqueur, je donnerai, dit le Seigneur, de s'asseoir à ma droite. » De même que l'éclat de l'argent, c'est par le feu qu'est éprouvée notre vie, afin que, dans les combats, s'affirme notre vertu... Que faisons-nous de grand, en effet, si étant dans le bien-être, nous louons Dieu, quand rien d'ennuyeux ne vient nous troubler ? Ce qui est magnifique, c'est si, sujet aux ennuis, aux affronts, tu loues le jugement de Dieu, si l'indigence ne te révolte pas, si elle ne t'empêche pas de louer sa justice. Plus grandes sont les tribulations, plus riche sera la consolation qui t'est réservée. Cependant, pour ne pas tomber, plus tu te verras en butte à de rudes épreuves, plus tu dois prier le Verbe de Dieu de t'apporter des encouragements... La seule épreuve qui mérite consolation, c'est celle qui vient du Christ !

    peripsum.org

Connexion

Partitions :

Polyphonie

Grégorien

Recueils

 

© 2021 Collégiale Saint André. Tous droits réservés. Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.

Connexion :

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd