Catégorie: Eucharistie
Nombre de sous-catégories: 111

Eucharistie

 
Sous-catégories:
Fichiers: 2
Fichiers: 2

Francesco ROSSELLI (1510-1577)

Adoramus te, Christe, et benedicimus tibi, 
quia per sanctam crucem tuam redemisti mundum.
Qui passus es pro nobis, Domine,
Domine, miserere nobis.
Nous Vous adorons, ô Christ, et nous Vous bénissons, parce que Vous avez racheté le monde par Votre sainte Croix.
Vous qui avez subi la Passion pour nous, Seigneur, Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Fichiers: 2
Fichiers: 79

Marco FRISINA (1954 - )

Anima Christi, sanctifica me
Corpus Christi, salva me
Sanguis Christi, inebria me
Aqua lateris Christi, lava me.

Passio Christi, conforta me
O bone Jesu, exaudi me
Intra tua vulnera absconde me
Ne permittas me separari a te.

Ab hoste maligno defende me
In hora mortis meae voca me
Et jube me venire ad te,
Ut cum Sanctis tuis laudem te,
In saecula saeculorum. Amen.

Âme du Christ, sanctifiez-moi
Corps du Christ, sauvez-moi
Sang du Christ, enivrez-moi
Eau du côté du Christ, lavez-moi.

Passion de Jésus-Christ, fortifiez-moi
O bon Jésus, exaucez-moi
Dans vos plaies, cachez-moi
Ne permettez pas que je sois séparé de vous.

De l'ennemi, défendez-moi
A ma mort, appelez-moi
Ordonnez-moi de venir à vous,
Pour qu'avec vos saints je vous loue,
Dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Fichiers: 2
Fichiers: 2
Fichiers: 2

Edward ELGAR (1857 - 1934)

Ave Verum Corpus, natum de Maria Virgine : Vere passum, immolatum in Cruce pro homine.
Cujus latus perforatum fluxit aqua cum sanguine. Esto nobis prægustatum mortis in examine.
O, Jesu dulcis!
O, Jesu pie!
O, Jesu, Filii Mariae!
Honneur à Vous, Corps véritable, né de la Vierge Marie, qui avez vraiment souffert, Immolé en croix pour l'homme. Votre côté fut transpercé, laissant couler l'eau et le sang. Soyez pour nous un avant-goût du ciel, lorsque nous mourrons. O, Jésus très doux! O, Jésus très bon! O, Jésus, Fils de Marie!
Fichiers: 4
Fichiers: 2
Fichiers: 2

Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791)

Ave Verum Corpus, natum de Maria Virgine : Vere passum, immolatum in Cruce pro homine.
Cujus latus perforatum fluxit aqua cum sanguine. Esto nobis prægustatum mortis in examine.
O Jesu dulcis!
O Jesu pie!
O Jesu, Filii Mariae!
Honneur à Vous, Corps véritable, né de la Vierge Marie, qui avez vraiment souffert, Immolé en croix pour l'homme. Votre côté fut transpercé, laissant couler l'eau et le sang. Soyez pour nous un avant-goût du ciel, lorsque nous mourrons.
O Jésus très doux !
O Jésus très bon !
O Jésus, Fils de Marie !
Fichiers: 2

Michael HAYDN (1737 - 1806)

Confitemini Domino quoniam bonus, quoniam in aeternum misericordia ejus. Agimus Tibi gratias, omnipotens Deus, pro universis beneficiis tuis, qui vivis et regnas in saecula saeculorum, amen. Louez le Seigneur car il est bon, éternel est son amour. Nous vous rendons grâce pour tous vos bienfaits, ô Dieu tout-puissant qui vivez et régnez dans les siècles des siècles, amen.
Fichiers: 1

Jean-Louis GAUTIER (1924 - 2014)

Cor Jesu Sacratissimum
Miserere nobis.

Cœur Sacré de Jésus
Ayez pitié de nous.

Fichiers: 2
Fichiers: 2

Tomas Luis de VITTORIA (1548 - 1611)

Domine, non sum dignusut intres sub tectum meum
sed tantum dic verbo, et sanabitur anima mea.

Seigneur, je ne suis pas digne que vous entriez sous mon toit ;
mais dites seulement une parole et mon âme sera guérie.

 

Fichiers: 2

Frère Jean-Baptiste du Jonchay

Humblement,
Dans le silence de mon cœur,
Je me donne à toi, mon Seigneur.

1. Par ton amour, fais-moi demeurer
Humble et petit devant toi.

2. Entre tes mains, je remets ma vie,
Ma volonté, tout mon être.

3. Enseigne-moi ta sagesse, Ô Dieu,
Viens habiter mon silence.

4. Je porte en moi ce besoin d'amour,
De me donner, de me livrer, sans retour.

5. Vierge Marie, garde mon chemin
dans l'abandon, la confiance de l'amour.

Fichiers: 1

Ernest MAZINGUE (XIXème siècle)
Organiste de Saint-Etienne de Lille

1. Lauda, Sion, Salvatorem,
Lauda ducem et pastorem
In hymnis et canticis.

2. Quantum potes, tantum aude :
Quia major omni laude,
Nec laudare sufficis.

3. Laudis thema specialis,
Panis vivus et vitalis
Hodie proponitur ;

4. Quem in sacrae mensa Coenæ,
Turbae fratrum duodenae
Datum non ambigitur.

5. Sit laus plena, sit sonora,
Sit jucunda, sit decora
Mentis jubilatio.

6. Dies enim solemnis agitur
In qua mensae prima recolitur
Hujus institutio.

7. In hac mensa novi Regis,
Novum Pascha novae legis
Phase vetus terminat.

8. Vetustatem novitas,
Umbram fugat veritas,
Noctem lux eliminat.

9. Quod in cena Christus gessit,
Faciendum hoc expressit
In sui memoriam.

10. Docti sacris institutis,
Panem, vinum in salutis
Consecramus hostiam.

11. Dogma datur christianis,
Quod in carnem transit panis,
Et vinum in sanguinem.

12. Quod non capis, quod non vides,
Animosa firmat fides,
Praeter rerum ordinem.

13. Sub diversis speciebus,
Signis tantum, et non rebus,
Latent res eximiae.

14. Caro cibus, sanguis potus ;
Manet tamen Christus totus
Sub utraque specie.

15. A sumente non concisus,
Non confractus, non divisus :
Integer accipitur.

16. Sumit unus, sumunt mille,
Quantum isti, tantum ille ;
Nec sumptus consumitur.

17. Sumunt boni, sumunt mali ;
Sorte tamen inaequali,
Vitae, vel interitus.

18. Mors est malis, vita bonis :
Vide paris sumptionis
Quam sit dispar exitus.

1. Sion, acclame ton Sauveur !
Chante ton chef et ton pasteur
Par des hymnes et des cantiques.

2. Tant que tu peux, tu dois oser,
Car Il dépasse les louanges,
Tu ne peux trop le louer.

3. Ce que nous allons célébrer
En ce jour, c'est le Pain vivant,
Le Pain qui donne la vie,

4. Le même, en toute vérité,
Qu'au repas sacré de la Cène
Ont reçu les douze frères.

5. Louons-Le tous à pleine voix !
Qu'il soit ardent, qu'il soit splendide,
Le chant de nos coeurs en liesse

6. Nous rappelons en cette grande fête
Le jour auguste où fut institué
Le repas eucharistique.

7. A ce banquet du nouveau Roi,
La Pâque de la loi nouvelle
Met fin à la Pâque ancienne.

8. L'ancien fait place au nouveau,
L'ombre à la réalité,
Et le jour chasse la nuit.

9. Ce que le Christ fit à la Cène,
Il ordonna qu'on le refasse
En se souvenant de Lui.

10. Instruits par son précepte saint,
Nous consacrons le pain, le vin,
En victime de salut.

11. C'est un dogme pour les chrétiens :
Le pain devient vraiment sa chair
Et le vin vraiment son sang.

12. Tu ne le comprends ni le vois ;
Mais la foi vive, elle, l'affirme,
En dépassant la nature.

13. Par-dessous la double apparence,
Signe elle-même d'autre chose,
Vit la réalité sainte.

14. Sa chair nourrit, son sang abreuve,
Mais le Christ tout entier demeure
Sous chacune de ces espèces.

15. On le reçoit sans le briser,
Le rompre, ni le diviser ;
Il est reçu tout entier.

16. Qu'un seul ou mille communient,
Il se donne à l'un comme aux autres,
Il nourrit sans disparaître.

17. Bons ou mauvais, tous le consomment,
Mais pour un sort bien différent :
Pour la vie ou pour la mort.

18. Mort des mauvais, vie pour les bons;
Vois : ils prennent pareillement ;
Quel résultat différent !

Fichiers: 2
Fichiers: 2

Frère Jean-Baptiste (Carmel)

Ne crains pas, je suis ton Dieu,
C'est moi qui t'ai choisi, appelé par ton nom.
Tu as du prix à mes yeux et je t'aime.
Ne crains pas car je suis avec toi.

1. Toi mon serviteur, je te soutiendrai,
Toi, mon élu que préfère mon âme,
Je mettrai en toi mon Esprit,
Je te comblerai de mon Esprit.

2. Le Seigneur m'a appelé dès le sein de ma mère,
Il a prononcé mon nom.
C'est Lui qui m'a formé pour être son serviteur,
Le témoin de sa gloire !

 

 

Fichiers: 2

Giovanni Pierluigi da PALESTRINA (1525 - 1594)

O bone Jesu, miserere nobis,
Quia tu creasti nos,
Tu redemisti nos
sanguine tuo pretiosissimo.

O, bon Jésus, ayez pitié de nous,
Vous qui nous avez créés,
Vous qui nous avez rachetés
par Votre Très-Précieux Sang.

Fichiers: 2

Giovanni Pierluigi da PALESTRINA (1525 - 1594)

O memoriale mortis domini, panis vivus, vitam praestans homini.Presta meae menti de te vivere, te dulce sapere. Pie pelicane, Jesu Domine, me immundum munda tuo sanguine.

Ô Mémorial de la mort du Seigneur, Pain vivant qui donne la vie aux hommes, donne-moi de vivre de Toi par l’esprit, de goûter Ta douceur.  Divin pélican, Jésus Seigneur, purifie-moi dans mon indignité, par Ton Sang.

Fichiers: 1

Yves ARDISSON

O sacrum convivium in quo Christus sumitur:
Recolitur memoria passionis ejus :
Mens impletur gratia :
Et futurae gloriae nobis pignus datur. Alleluia.

Ô festin sacré où l'on reçoit le Christ Lui-même :
La mémoire de Sa passion est renouvelée,
L'âme est remplie de grâces,
Et le gage de la gloire future nous est donné. Alleluia.

Fichiers: 2

Giovanni Croce (1557 - 1609)

O sacrum convivium in quo Christus sumitur:
Recolitur memoria passionis ejus :
Mens impletur gratia :
Et futurae gloriae nobis pignus datur. Alleluia.

Ô festin sacré où l'on reçoit le Christ Lui-même :
La mémoire de Sa passion est renouvelée,
L'âme est remplie de grâces,
Et le gage de la gloire future nous est donné. Alleluia.

Fichiers: 3

Benedetto MARCELLO (1686-1739)

O sacrum convivium in quo Christus sumitur:
Recolitur memoria passionis ejus :
Mens impletur gratia :
Et futurae gloriae nobis pignus datur. Alleluia.

Ô festin sacré où l'on reçoit le Christ Lui-même :
La mémoire de Sa passion est renouvelée,
L'âme est remplie de grâces,
Et le gage de la gloire future nous est donné. Alleluia.

Fichiers: 2

Léo Delibes (1836-1891)

O salutaris Hostia,
Quae caeli pandis ostium:
Bella premunt hostilia,
Da robur, fer auxilium.

Ô réconfortante Hostie,
Qui nous ouvre les portes du ciel,
Les armées ennemies nous poursuivent,
Donne-nous la force, porte-nous secours.

Fichiers: 2

Charles GOUNOD (1818 - 1893)

Extrait de la Messe brève en Do

O salutaris hostia
Quae cœli pandis ostium.
Bella premunt hostilia ;
Da robur, fer auxilium.

Ô réconfortante Hostie, qui nous ouvre les portes du ciel,
les armées ennemies nous poursuivent, donne-nous la force, porte-nous secours.

Fichiers: 2

Alexander KASTORSKAGO 

1. O salutaris hostia
Quae cœli pandis ostium.
Bella premunt hostilia ;
Da robur, fer auxilium.

2. O vere digna hostia,
Spes unica fidelium,
In te confidit Francia,
Da pacem, serva lilium.

3. Uni trinoque Domino
Sit sempiterna gloria:
Qui vitam sine termino,
Nobis donet in patria. Amen.

1. Ô victime salutaire,
Qui nous ouvrez la porte du Ciel,
L'ennemi nous livre combat,
Donnez-nous puissance, force et secours.

2. Ô vraiment digne Hostie
Unique espoir des fidèles,
En vous se confie la France,
Donnez la paix à la servante des lys.

3. Au Seigneur un et trine
Soit la gloire sempiternelle :
Qu'il nous donne dans la patrie
La vie qui n'a pas de terme. Amen.

Fichiers: 2

Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791)

1. O salutaris Hostia
Quae cœli pandis ostium.
Bella premunt hostilia;
Da robur, fer auxilium.

 

2. Uni trinoque Domino
Sit sempiterna gloria:
Qui vitam sine termino,
Nobis donet in patria. Amen.

1. Ô réconfortante Hostie, qui nous ouvre les portes du ciel,
les armées ennemies nous poursuivent, donne-nous la force, porte-nous secours.

2. Au Seigneur unique en trois personnes, soit la gloire éternelle ;
qu'il nous donne en son Royaume, la vie qui n'aura pas de fin. Amen.

Fichiers: 2

Psautier anglais

O viva Caro, pasce sumentes, lava nocentes sanguine puro; et sitientes nectare sacro refice mentes, o viva Caro.

O viva Caro, sancta victima, magna peccata redime nostra; piacularis homini lapso sis oblatio, O viva Caro.

Ô Corps vivant, nourris ceux qui te reçoivent, lave les pécheurs dans ton sang très pur ; et réconforte les assoiffés par cette  boisson sacrée.

Ô Corps vivant, sainte Victime, rachète nos péchés ; sois pour l'homme perdu une offrande expiatoire.

Fichiers: 2
Fichiers: 2

Claudio CASCIOLINI (1697 - 1760)

Panis angelicus
Fit panis hominum;
Dat panis coelicus 
Figuris terminum:
O res mirabilis! 
Manducat Dominum
Pauper, servus et humilis.

Le pain des anges
Devient le pain des hommes.
Le pain du ciel met
Un terme aux symboles.
Ô chose admirable !
Il mange son Seigneur
Le pauvre, le serviteur, le petit.

Fichiers: 2

Henry DU MONT (1610 - 1684)

1. Panis angelicus fit panis hominum ;
Dat panis coelicus figuris terminum :
O res mirabilis ! Manducat Dominum
Pauper, servus, et humilis.

2. Te trina Deitas unaque poscimus :
Sic nos tu visita, sicut te colimus ;
Per tuas semitas duc nos quo tendimus,
Ad lucem quam inhabitas. Amen.

1. Le pain des anges devient le pain des hommes.
Le pain du ciel met un terme aux symboles.
Ô chose admirable ! Il mange son Seigneur
Le pauvre, le serviteur, le petit.

2. Dieu Trinité en Un, nous te le demandons,
Daigne par ta visite répondre à nos hommages.
Par tes voies, conduis-nous au but où nous tendons,
À la lumière où tu demeures. Ainsi soit-il.

Fichiers: 2

Fichiers: 16

Chanoine Alexandre LESBORDES

1. Sacris solemniis juncta sint gaudia,
Et ex praecordiis sonent praeconia ;
Recedant vetera, nova sint omnia,
Corda, voces, et opera.

2. Panis angelicus fit panis hominum ;
Dat panis caelicus figuris terminum ;
O res mirabilis : manducat Dominum
Pauper, servus et humilis.

3. Te, trina Deitas unaque, poscimus :
Sic nos tu visita, sicut te colimus ;
Per tuas semitas duc nos quo tendimus,
Ad lucem quam inhabitas.

1. Qu’aux saintes solennités jointes soient les joies,
Et que du fond des cœurs sonnent les chants !
Que reculent les choses anciennes, que nouvelles soient toutes les choses : cœurs, voix et œuvres.

2. Le Pain angélique devient le Pain des hommes,
Le Pain céleste met fin aux figures.
Ô chose admirable : il mange le Seigneur,
Le serviteur pauvre et humble !

3. Ô Déité trine et une, nous te prions :
Tu nous visites, nous te rendons un culte ;
Par tes sentiers, conduis-nous là où nous tendons :
À la Lumière que tu habites. Amen.

Fichiers: 1

Musique : Brouta

Paroles : Saint François d'Assise

Seigneur, foyer d'amour,
Faites-nous brûler de Charité !
 
1. Là où se trouve la haine,
Que nous annoncions l' amour
 
2. Là où se trouve l' offense,
Que nous apportions le pardon.
 
3. Là où se trouve la discorde
Que nous bâtissions la paix.
 
4. Là où se trouve l' erreur
Que nous proclamions la vérité.
5. Là où se trouve le doute,
Que nous réveillions la foi.
 
6. Là où se trouve la détresse,
Que nous ranimions l' espérance.
 
7. Là où se trouve la tristesse
Que nous suscitions la joie.
 
8. Là où se trouvent les ténèbres,
Que nous répandions la lumière.
 
Fichiers: 7
Fichiers: 3
Fichiers: 1
Fichiers: 2
Fichiers: 3
Fichiers: 2
Fichiers: 2

Père LEMOINE (Notre-Dame de Vie)

1. Vivre d’Amour, c’est te garder Toi-Même
Verbe incréé, Parole de mon Dieu,
Ah ! tu le sais, Divin Jésus, je t’aime
L’Esprit d’Amour m’embrase de son feu
C’est en t’aimant que j’attire le Père
Mon faible cœur le garde sans retour.
O Trinité ! vous êtes Prisonnière
De mon Amour !…

2. Vivre d’Amour, c’est vivre de ta vie,
Roi glorieux, délice des élus.
Tu vis pour moi, caché dans une hostie
Je veux pour toi me cacher,ô Jésus !
A des amants, il faut la solitude
Un cœur à cœur qui dure nuit et jour
Ton seul regard fait ma béatitude
Je vis d’Amour !…

3. Vivre d’Amour, ce n’est pas sur la terre
Fixer sa tente au sommet du Thabor.
Avec Jésus, c’est gravir le Calvaire,
C’est regarder la Croix comme un trésor !…
Au Ciel je dois vivre de jouissance
Alors l’épreuve aura fui pour toujours
Mais exilée je veux dans la souffrance
Vivre d’Amour.

4. Vivre d’Amour, c’est donner sans mesure
Sans réclamer de salaire ici-bas
Ah ! sans compter je donne étant bien sûre
Que lorsqu’on aime, on ne calcule pas !…
Au Cœur Divin, débordant de tendresse
J’ai tout donné… légèrement je cours
Je n’ai plus rien que ma seule richesse
Vivre d’Amour.

5. Vivre d’Amour, c’est bannir toute crainte
Tout souvenir des fautes du passé.
De mes péchés je ne vois nulle empreinte,
En un instant l’amour a tout brûlé…..
Flamme divine, ô très douce Fournaise !
En ton foyer je fixe mon séjour
C’est en tes feux que je chante à mon aise :
« Je vis d’Amour !… »

6. Vivre d’Amour, c’est garder en soi-même
Un grand trésor en un vase mortel
Mon Bien-Aimé, ma faiblesse est extrême
Ah je suis loin d’être un ange du ciel !…
Mais si je tombe à chaque heure qui passe
Me relevant tu viens à mon secours,
A chaque instant tu me donnes ta grâce
Je vis d’Amour. 

7. Vivre d’Amour, c’est essuyer ta Face
C’est obtenir des pécheurs le pardon
O Dieu d’Amour ! qu’ils rentrent dans ta grâce
Et qu’à jamais ils bénissent ton Nom….
Jusqu’à mon cœur retentit le blasphème
Pour l’effacer, je veux chanter toujours :
« Ton Nom Sacré, je l’adore et je l’Aime
Je vis d’Amour !… » 

8. Mourir d’Amour, voilà mon espérance
Quand je verrai se briser mes liens
Mon Dieu sera ma Grande Récompense
Je ne veux point posséder d’autres biens.
De son Amour je veux être embrasée
Je veux Le voir, m’unir à Lui toujours
Voilà mon Ciel… voilà ma destinée :
Vivre d’Amour !!!…

Connexion

Partitions :

Polyphonie

Grégorien

Recueils

 

Logiciels :

Pour lire les partitions interactives (formats MSCZ ou XML), nous vous conseillons :

 

Anciennement, les logiciels suivants étaient utilisés pour lire les partitions interactives (format MUS) :

Aide :

Aide

Partitions :