Commentaire liturgique

      Jésus est venu « tout réconcilier, dans les cieux et sur la terre, en faisant la paix » (Col 1,20). Si cela est vrai, comment pouvons-nous comprendre ce que le Sauveur dit lui-même dans l'Évangile : « Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre » ? La paix pourrait-elle ne pas procurer la paix ?

      Quand il a envoyé son Fils, le dessein de Dieu était de sauver les hommes. Et la mission qu'il devait accomplir était d'établir la paix au ciel et sur la terre. Pourquoi alors n'y a-t-il pas la paix ? C’est à cause de la faiblesse de ceux qui n'ont pas pu accueillir l'éclat de la lumière véritable (cf Jn 1,9-10). Le Christ proclame la paix ; c’est ce que dit l’apôtre Paul aussi : « Il est lui-même notre paix » (Ep 2,14), mais il s’agit de la paix seulement de ceux qui croient et qui l’accueillent.

      Telle fille a cru, mais son père est resté incroyant : « quel partage peut-il y avoir entre un croyant et un  non-croyant ? » (2Co 6,15) Le fils devient croyant, le père reste incrédule : là où la paix est proclamée, la division s'installe « Je proclame la paix, oui, mais la terre ne l’accueille pas. » Ce n'était pas le dessein du semeur, qui attendait le fruit de la terre.


    fr.peripsum.org

Connexion

Pour nous aider à maintenir ce site vivant, merci de faire un don :

Montant
 EUR

Faire un don

Pour nous aider à maintenir ce site vivant, merci de faire un don :

Montant
 EUR

Partitions :

Polyphonie

Grégorien

Recueils

 

© 2022 Collégiale Saint André. Tous droits réservés. Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.

Connexion :

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd